» Questions / réponses » Nos réponses » Participation à une recherche
 
samedi 25 mars 2017
Questions / réponses

 
 

Participation à une recherche

 

Je suis étudiante en médecine à la faculté de … , et je souhaiterais participer à vos recherches. Je voulais aussi avoir quelques informations concernant le lieu de ces recherches, les dates disponibles et leur fonctionnement ?
Question d’une étudiante en médecine, avril 2009

Réponse :

Votre intérêt pour participer à une recherche biomédicale s’associe bien avec la motivation qui porte tout étudiant en médecine : intention altruiste et soif de connaissance médicale, et votre démarche est sympathique. Cependant, vous apprendrez au cours de vos études, et dès à présent en consultant attentivement le présent site internet, que les CPP   n’organisent pas de recherche et ne les mettent pas en oeuvre ; ce sont des instances de régulation de la recherche dont l’avis favorable préalable est indispensable avant le début d’une recherche sur l’être humain. En outre, les dossiers que traitent les CPP   sont confidentiels ; ils ne peuvent donc pas servir d’intermédiaires entre l’organisateur (appelé promoteur) et le participant potentiel.

En général, quand une personne est malade, c’est le médecin qui la soigne qui prend l’initiative de lui proposer de participer à un protocole de recherche dont il a connaissance, soit parce qu’il a lui même la qualité d’investigateur dans ce protocole, soit parce qu’il peut l’adresser à un confrère qui a cette qualité. Assez souvent aussi, notamment pour les maladies rares, les associations de patients jouent un rôle important dans la diffusion de l’information concernant les recherches en cours sur la maladie en question.

Quand un sujet sain, non malade, désire participer à un protocole de recherche biomédicale (ce qui semble être votre cas), il lui faut prendre contact avec un centre de recherche agréé pour ce type de recherche : les Centres d’investigation clinique (CIC  ) par exemple qui se trouvent dans la plupart des hôpitaux universitaires. Des organismes privés sont également positionnés pour servir d’intermédiaires entre des volontaires et des industriels ou des centres de recherche.

Une recherche sur internet vous permettra assez facilement de trouver les coordonnées de ce type de centres.


 
 
Publié le lundi 27 avril 2009
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le jeudi 13 novembre 2008 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le mercredi 26 juillet 2006 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le vendredi 24 octobre 2008 par Le Secrétariat du Comité
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le mardi 8 août 2006 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le lundi 17 mars 2008 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le mercredi 26 juillet 2006 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le lundi 29 novembre 2010 par Le Comité de rédaction
 
Publié le samedi 12 août 2006 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le mardi 18 mars 2008 par Le Comité de rédaction
Mis à jour le lundi 29 novembre 2010
 
Publié le lundi 29 novembre 2010 par Le Comité de rédaction
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le vendredi 10 mars 2017